Hygiène

L’hygiène de l’oreille

Déjà et pour info une étude récente montre que les Français aiment avoir les oreilles propres. 40% d’entre nous se lavent les oreilles tous les jours, 35% jusqu’à 2 fois dans la semaine et près de 14% jamais…

Normalement et sauf avis médical, l’oreille n’a pas besoin d’être nettoyée car elle se suffit à elle-même. Le cérumen est une sécrétion grasse qui protège le conduit auditif externe par une action mécanique (évacuation des particules vers l’extérieur) et chimique (action antibactérien). Sa présence est normale à l’intérieur du conduit auditif. Lorsqu’il atteint l’entrée, là, il peut être nettoyé et ainsi éviter le surplus inesthétique.

Attention aux pratiques….

Au-delà de son impact sur l’environnement, l’utilisation du coton tige est inadaptée à l’hygiène de l’oreille et très controversé par bien des ORL. Il provoque un risque accru de bouchon d’oreille, la cire est poussée dans le fond du conduit au lieu d’être supprimée. Ce petit bâtonnet représente toujours la cause la plus fréquente des blessures du conduit auditif et du tympan. 25 à 30% des consultations ORL et les enfants, malheureusement,  en sont souvent les premières victimes.

L’alternative, l’hygiène moderne.

L’hygiène de l’oreille

Déjà et pour info une étude récente montre que les Français aiment avoir les oreilles propres. 40% d’entre nous se lavent les oreilles tous les jours, 35% jusqu’à 2 fois dans la semaine et près de 14% jamais…

Normalement et sauf avis médical, l’oreille n’a pas besoin d’être nettoyée car elle se suffit à elle-même. Le cérumen est une sécrétion grasse qui protège le conduit auditif externe par une action mécanique (évacuation des particules vers l’extérieur) et chimique (action antibactérien). Sa présence est normale à l’intérieur du conduit auditif. Lorsqu’il atteint l’entrée, là, il peut être nettoyé et ainsi éviter le surplus inesthétique.

Hygiène

Attention aux pratiques…

Au-delà de son impact sur l’environnement, l’utilisation du coton tige est inadaptée à l’hygiène de l’oreille et très controversé par bien des ORL. Il provoque un risque accru de bouchon d’oreille, la cire est poussée dans le fond du conduit au lieu d’être supprimée. Ce petit bâtonnet représente toujours la cause la plus fréquente des blessures du conduit auditif et du tympan. 25 à 30% des consultations ORL et les enfants, malheureusement,  en sont souvent les premières victimes.

L’alternative, l’Escurette.

Comment bien utiliser son cure oreille ?

L’utilisation, même si elle requiert de prendre quelques précautions, n’a rien de bien compliquée en elle-même :

Utilisez votre accessoire une ou deux fois par semaine afin de retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille.

Saisissez le cure-oreille par son manche (un peu comme si vous teniez un stylo) puis curer délicatement l’excès à l’entrée de votre oreille.

N’allez pas plus loin ! Le cérumen est un atout puisqu’il protège le tympan, donc autant le conserver tant qu’il n’est pas inesthétique.

Et pour le pavillon ? Une serviette passée autour de l’index suffira.

Avant de ranger votre cure-oreille, rincez la partie métallique à l’eau savonneuse.

Utilisation

Comment bien utiliser son cure oreille ?

L’utilisation, même si elle requiert de prendre quelques précautions, n’a rien de bien compliquée en elle-même :

Utilisez votre Escurette une ou deux fois par semaine afin de retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille.

Saisissez l’Escurette par son manche (un peu comme si vous teniez un stylo) puis curer délicatement l’excès à l’entrée de votre oreille.

N’allez pas plus loin ! Le cérumen est un atout puisqu’il protège le tympan, donc autant le conserver tant qu’il n’est pas inesthétique.

Et pour le pavillon ? Une serviette passée autour de l’index suffira.

Avant de ranger votre Escurette rincez la partie métallique à l’eau savonneuse.

Utilisation